Paroles de Partenaires avec Vincent Danis

03/10/2022

Toutes les actualités

Invité de Paroles de Partenaires, FIDUCIAL Gérance reçoit Vincent Danis de SAVINIANNE

FIDUCIAL Gérance donne la parole à ses partenaires !

Premier invité : Vincent Danis, Président Fondateur de SAVINIANNE nous parle du marché des SCPI mais également de l'activité forestière de FIDUCIAL Gérance.

 

Vincent Danis : j’ai créé ma société de conseil en gestion de patrimoine qui s’appelle SAVINIANNE, il y a une douzaine d’années maintenant. Et en fait, on a une activité en conseil de gestion de patrimoine généraliste mais ayant cultivé au fil du temps une forte spécialité en matière de SCPI.

Pourquoi recommandez-vous des FIA (Fonds d’Investissement Alternatifs) à vos clients ?

Quand on regarde ce qui s’est passé depuis le début de l’année 2022, on peut constater que pour les épargnants, l’année n’a pas été une bonne année, cela n’a pas été tranquille du tout, donc la recherche de placements qui étaient un peu plus réguliers que les autres et qui en plus, allaient offrir une protection contre une remontée de l’inflation, était plutôt bienvenue dans ce contexte là, et cela nous a amenés à insister davantage sur ce type de produits.

Quelles sont les atouts des SCPI de FIDUCIAL Gérance ?

Il y a un point commun dans beaucoup de SCPI gérées par FIDUCIAL Gérance, c’est la qualité des investissements et des adresses, et cela reste un critère de choix pour aller sélectionner des SCPI, et un autre point que l’on apprécie beaucoup, c’est qu’assez souvent les expertises semblent assez en retard par rapport au niveau de marché que l’on peut constater, donc souvent dans des SCPI gérées par FIDUCIAL Gérance, on a trouvé des évaluations, dont on s’est dit, d’une part, la SCPI est relativement à un prix attractif, mais en plus, si on regarde les expertises, on se dit qu’on est quand même très très prudent aussi, ce qui fait encore une protection complémentaire.

Pourquoi avoir rejoint le conseil de surveillance de nos SCPI ?

En fait, c’est assez simple : on souhaite accompagner nos épargnants sur le long terme, donc cela suppose d’être capable de les conseiller, voire d’anticiper ce qui va se passer à l’avenir sur les produits dont ils sont détenteurs. Et là, il n’a pas de meilleur endroit que le conseil de surveillance pour aller voir les évolutions qui se passent à l’intérieur des SCPI à des périodes qui vont être des périodes charnières, d’un part parce qu’on va changer de cycle avec une remontée des taux qui va venir, d’autre part, parce que sur beaucoup de SCPI de FIDUCIAL Gérance, une question et un point de vigilance pour moi et pour donc les épargnants que l’on accompagne, va être la qualité des investissements futurs par rapport au patrimoine qui nous a amené à sélectionner les produits. 

Quelles sont les thématiques d’avenir pour les investisseurs ?

Vous avez parlé de thématiques d’avenir, c’est important parce que la SCPI est un placement long terme, et l’avenir c’est pas forcement ce qui vient juste de se passer, bien au contraire, surtout quand on dit qu’il va y avoir un changement de cycle. Donc, il a plusieurs thématiques pour moi qui peuvent être intéressantes, dans une phase qui est à la fois post-Covid, mais également une phase de redémarrage d’inflation et probablement beaucoup de surveillance sur l’indexation réelle des loyers. Parmi les thématiques, par exemple, on est très intéressé par la thématique de l’hôtellerie.

Probablement, il va être possible pour les exploitants de changer très rapidement le prix des chambres en fonction de l’évolution des taux et de l’inflation. Ca peut être une thématique nouvelle qui nous attirerait. On est très intéressé aussi par les activités qui on pu résister à la période Covid, notamment les actifs de santé : le cabinet dentaire si vous avez mal aux dents, même si vous êtes confinés, vous aurez le droit d’y aller; ça peut faire partie des actifs résilients. Et puis dans les actifs résistants à l’inflation, de plus en plus, je ne sais pas si on peut en faire une SCPI thématique, mais en tout cas, cela va être un angle d’analyse nouveau : avant on disait l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement, je pense que bientôt on dira, le locataire, le locataire, le locataire et dans le locataire, on va aller chercher ceux qui acceptent sans trop renégocier l’indexation des loyers qu’on leur propose. Et donc, je souhaite voir arriver sur le marché, des SCPI où l’on aurait des notations de locataires, un peu de la manière dont on a des notations sur les crédits d’entreprise, pour se dire, dans cette SCPI là, en plus, j’ai des locataires et dont logiquement, je peux avoir un taux d’indexation qui fonctionne bien.

Que pensez-vous des activités forestières de FIDUCIAL Gérance et de son GFI ?

Alors, on est tout à fait adepte des GFF et des GFI. Pour nous, c’est une des manières des plus tangibles, des plus immédiates d’apporter une réponse à des épargnants qui nous disent : « je veux savoir dans quoi j’investis, je veux donner du sens à mon épargne et éventuellement, je suis sensible à la dimension environnementale ». Les vocabulaires comme SFDR, 8, 9 taxonomie que l’on rencontre sur d’autres produits, cela ne leur parlent pas du tout. Allez leur expliquer qu’un arbre va pousser d’e 2 à 3 % par an quoi qui se passe en Ukraine ou sur les marchés, ça ils comprennent, et en plus, il y a une certaine fierté que l’on retrouve chez beaucoup d ‘épargnants de se dire « tiens, je vais être copropriétaire de plusieurs dizaines, centaines d’hectares de forêts dont en plus on m’a communiqué les adresses, dont je peux donner un côté matériel à mon investissement" et il suffit de rencontrer les experts de FIDUCIAL Gérance en matière de forêt pour se convaincre une fois de plus qu’il y a un savoir-faire dans cette gestion et cette exploitation. 

Les statistiques de collecte de l'IEIF sont en hausse : qu'en pensez-vous ?

D’une part, ça prouve le vrai intérêt des épargnants pour les actifs non côtés et qui bougent un petit moins que les marchés qui vont dans tous les sens et ça devient un vrai point de vigilance et de sélectivité nécessaires pour les conseillers pour les orienter vers les SCPI qui pourront bien se comporter à l’avenir et celles qui risquent à un moment donné d’être confrontées à un vrai problème sur la hausse des taux.

Merci Vincent Danis !